Adaptation de l’offre laitière à la demande : des transformateurs plus responsables que les pouvoirs publics !

Publié le par Jean Luc Guerbois

A moins de 3 mois de la fin de campagne laitière 2010/2011, certains transformateurs du secteur coopératif et du secteur privé prévoient de diminuer de 2 points le taux d’allocations provisoires qu’ils avaient prévu d’appliquer aux références des producteurs leur livrant du lait. La Confédération paysanne salue la vigilance des entreprises à valoriser le lait sans chercher à faire produire plus que le marché ne peut absorber.

L’adaptation de l’offre à la demande de consommation européenne, préalable à l’établissement de prix stables et rémunérateurs aux paysans, devrait être un objectif des pouvoirs publics.

Or, en décembre dernier, le ministère, soutenu par la FNPL , avait modifié le système d’allocations provisoires pour la campagne en cours : les entreprises étaient autorisées à attribuer aux producteurs, la possibilité de produire jusqu’à 5% supplémentaires. De plus, suite à la décision du Ministre, chaque producteur était également autorisé à produire 2% supplémentaires sans que sa laiterie ne le lui demande. La Confédération paysanne, défavorable, avait alerté sur le risque de détériorer le marché, avec des conséquences néfastes pour le prix payé aux paysans.

Dans le cadre de l’évolution de la gestion européenne de la production, le Commissaire Dacian Ciolos, suivi par une dizaine d’Etats membres de l’Union européenne, propose de financer des mesures visant à réduire les volumes quand l’offre est telle que les marchés se détériorent. La Commission semble avoir conscience des risques liés à la surproduction.

La Confédération paysanne exige une maîtrise publique et collective des volumes qui adapte l’offre à la demande en Union européenne afin d’obtenir des prix rémunérateurs pour les paysans.

Contact :

Yves SAUVAGET, responsable de commission : 06 61 87 89 25
André BOUCHUT, secrétaire national : 06 73 39 58 99

Publié dans Agriculture et eau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article