EDF dilapide des actifs de service public pour payer le démantèlement de ses centrales nucléaires !

Publié le par Jean Luc Guerbois

Alors que depuis quelques années le droit européen impose la séparation stricte des activités de transport de l'électricité et de production, notamment parce que le transport et la distribution sont considérés comme du service public, alors que pendant des décennies on nous a dit que le financement du démantèlement était assuré, après avoir largement puisé dans les actifs du réseau lors de la séparation, après avoir gonflé son résultat annuel aux dépens de ses filiales de transport (RTE) et de distribution (ERDF), EDF et son PDG Henri Proglio décident tranquillement de transférer la moitié du capital de RTE à un fonds dédié au démantèlement nucléaire !

Pour Europe Ecologie / Les Verts "Nous sommes face à la quintessence de la dérive d'EDF qui au passage finit par admettre que les provisions pour démantèlement inscrites dans ses comptes l'étaient "pour de faux" comme le dénonçaient les écologistes".

Les coûts du démantèlement estimés à plus de 10 milliards d'euros par EDF qui les sous-estime lourdement au vu des retours d'expérience, doivent donner lieu à la création d'un fonds indépendant des opérateurs et bien entendu abondé non pas en actifs de filiales mais en financements "pour de vrai".

 

Publié dans Energie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article