En chassant le dictateur Ben Ali, le peuple tunisien a ouvert la voie à une véritable démocratie pour le pays.

Publié le par Jean Luc Guerbois

Situation en Tunisie : Communiqué commun de Tunisie Verte et d'Europe Ecologie Les Verts du 15 janvier 2011

Le moment est historique pour la Tunisie. En chassant le dictateur Ben Ali, le peuple tunisien a ouvert la voie à une véritable démocratie pour le pays.

Mais les étapes pour la démocratisation du pays sont encore nombreuses. Tunisie Verte et Europe Ecologie Les Verts demandent la libération immédiate de l'ensemble des prisonniers politiques, journalistes, syndicalistes et avocats emprisonnés. La liberté d'information doit être rétablie.

Les élections présidentielles et législatives doivent être organisées le plus rapidement possible et satisfaire aux exigences démocratiques. Les partis politiques tunisiens, et notamment ceux que l'ex pouvoir avait refusé de reconnaitre dont Tunisie Verte doivent pouvoir s'organiser librement et pouvoir participer à toutes les échéances électorales. L'ensemble des voix démocratiques doivent être entendues.

Europe Ecologie Les Verts et Tunisie Verte condamnent la position de la France, qui a soutenu la dictature de Ben Ali jusqu'au dernier moment. La France s'est une nouvelle fois déconsidérée ce matin en prenant acte de l'accession au pouvoir du Premier Ministre, Mohamed Ghannouchi, ancien bras droit de Ben Ali, à la Présidence de la République. La France doit soutenir le processus démocratique encore fragile et respecter le peuple Tunisien.

Cécile Duflot pour Europe Ecologie Les Verts
Abdelkader Zitouni pour Tunisie Verte

Publié dans Monde

Commenter cet article