L'UE pourrait remettre en cause les négociations de l'ONU sur le climat en revenant sur sa promesse d'aide financière

Publié le par Jean Luc

L'ouverture des négociations sur le climat à Bonn a été marquée par les incertitudes sur la capacité de l'UE à tenir sa promesse d'aide financière aux pays en développement dans la lutte contre les changements climatiques (1).

 

 

 

Yannick Jadot, député français du groupe Verts/ALE au Parlement européen, commente la situation:

 

 

 

"Les informations selon lesquelles l'UE serait en train de  trafiquer les chiffres pour ne pas avoir à tenir sa promesse d'aide climatique sont très inquiétantes. L'Europe avait promis lors du Sommet de Copenhague de contribuer à hauteur de 2,4 milliards d'euros chaque année entre 2010 et 2012, cet argent devant s'additionner et non pas se soustraire à l'aide au développement.

 

 

 

"Or, au moins un tiers de l'aide européenne se ferait  sous forme de prêts: plutôt que d'aider les pays les plus pauvres à s'adapter aux changements climatiques et à se développer proprement, l'UE aggraverait  donc le problème de leur dette. Par ailleurs, l'argent européen  ne viendrait vraisemblablement  pas en  supplément des objectifs d'aide au développement ou, pire, pourrait se soustraire à l'aide publique existante. Cela confirmerait les révélations de début d'année selon lesquelles certains pays européens étaient tentés de piocher dans leur aide existante.

 

 

 

"Si ces informations se confirmaient, cela  accentuerait la défiance entre les pays industrialisés et ceux en développement qui a été à l'origine de l'échec du Sommet de Copenhague. Encore une mauvaise nouvelle européenne après les réserves exprimées la semaine dernière par certains pays à l'invitation de la Commission européenne d'envisager favorablement un objectif de réduction des émissions de l'UE de 30% d'ici 2020.

 

 

 

"Pour  rétablir durablement la confiance entre  les  pays, nous avons besoin d'actions positives. Nous appelons pour cela la présidence de l'UE à publier un rapport beaucoup plus transparent  sur  l'origine et la destination de l'aide européenne en faveur du climat. Nous appelons également la France à clarifier sa position sur l'objectif de réduction des émissions de 30%, après les propos ambigus de son Ministre de l'industrie"

 

 

 

(1)  Rapport d'Oxfam http://www.oxfam.org/en/pressroom/pressrelease/2010-05-31/climate-cash-must-not-increase-developing-countries-debt  

 

 

 

 Article dans la presse américaine à ce sujet (en anglais)  http://www.nytimes.com/aponline/2010/05/31/world/AP-Climate-UN-Talks.html?_r=3&scp=3&sq=climate+change&st=nyt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article