Les Faucheurs volontaires mettent le projecteur sur les plantes mutées

Publié le par Jean Luc Guerbois

OGMLors d’une intervention symbolique samedi 30 juillet dans le Rhône sur une parcelle de tournesols mutés, les Faucheurs volontaires ont fait le choix d’attirer l’attention des pouvoirs publics et de l’opinion sur le leurre d'une « nouvelle génération d'OGM » qui ne veulent pas dire leur nom. Grâce à une dérogation en annexe des directives européennes, les plantes mutées par irradiation ou agression chimique ne sont en effet pas réglementées bien qu'étant définies comme OGM dans la directive 2001/18. Aucune évaluation sanitaire et environnementale ne précède leur commercialisation, aucune information du consommateur ne l'accompagne. Elles sont par contre protégées par des brevets qui permettent la confiscation des semences et de notre nourriture par quelques firmes transnationales.

La propagande des firmes semencières met en vedette ces « nouveaux OGM » tolérants aux herbicides en prétendant supprimer des plantes sauvages comme l'ambroisie qui envahissent les cultures chimiques intensives. L'ambroisie n'est pas plus allergène que de nombreuses autres herbes, le frêne, le bouleau ou le cyprès.

Faudra-t-il demain éradiquer aussi ces plantes de notre environnement pour faciliter la vente de produits industriels brevetés ?

La rotation des cultures et le travail du sol sont tout aussi efficaces pour maîtriser les plantes sauvages dans les cultures de tournesols.

Les fausses solutions « OGM » ne feront qu’aggraver le problème en rendant les plantes invasives à leur tour tolérantes aux herbicides, ce qui augmentera encore les quantités de poisons déversés sur nos aliments, dans les champs et dans les rivières.

 

La Confédération paysanne défend une agriculture respectueuse du vivant et des sols et encourage les pratiques agro-écologiques porteuses d’une alimentation de qualité. La défense des paysans passe par la défense de pratiques économes et autonomes pour trouver des solutions techniques. Les Faucheurs volontaires participent par cette action à défendre cette agriculture.

 

Communiqué de la confédération paysanne : http://www.confederationpaysanne.fr/paysans-notre-alimentat-n-ont-pas-besoin-ogm_23-actu_1859.php

Publié dans Agriculture et eau

Commenter cet article