Manque d'hébergement d'urgence en Haute Saintonge

Publié le par Jean Luc Guerbois

Le secteur le plus au sud va manquer d'hébergements d'urgence cet hiver.

 Thierry Richard, Sandrine Micossi, Véronique Lasnier et Yves Poujade présentent le plan hivernal d'accueil d'urgence. PHOTO M.L.G.

Thierry Richard, Sandrine Micossi, Véronique Lasnier et Yves Poujade présentent le plan hivernal d'accueil d'urgence. PHOTO M.L.G.

 

En charge de l'hébergement d'urgence sur le territoire de Haute Saintonge, l'établissement public des Deux Monts, dirigé par Yves Poujade, vient de présenter les modalités d'accueil pour cet hiver (1), eu égard à une nouvelle circulaire du secrétariat d'État au Logement amplement détaillée par Thierry Richard, directeur d'Altea, association coordinatrice de l'urgence sociale, basée à La Rochelle.

Le nouveau Service intégré d'accueil et d'orientation (SIAO) en passe d'être mis en place, a pour objectif d'assurer et de renforcer la coordination de l'ensemble des intervenants en matière de veille sociale dans le souci de pouvoir répondre de façon adaptée à l'expression locale des besoins. Ce SIAO basé à La Rochelle (anciennement SAO) doit connaître à l'instant toutes les places disponibles pour favoriser les mises à l'abri, ce que confirme Véronique Lasnier, chef de service du SIAO 17.

Pour la Haute Saintonge, les accueils en hôtels se réduisent quelque peu sur le plein sud dans la mesure « où ceux de Cercoux et Montguyon affichent souvent complet dans le cadre du futur chantier de la LGV (ligne à grande vitesse). Quelques autres se désengagent du système car ils ont connu des soucis avec les personnes accueillies. À Saint-Aigulin, le seul hôtel de la commune, s'il n'est pas repris, devrait fermer en fin d'année », précise Sandrine Micossi, éducatrice.

Les hôtels les plus sollicités sont ceux de Saint-Genis, Pons et Jarnac-Champagne. Les accueils d'urgence dans les communes existent à Jonzac, Montendre, Archiac et Pons. La question reste posée de savoir si l'hôpital de Boscamnant qui met deux places à disposition en période de froid accru, pourrait les mettre à disposition dès à présent.

(1) Assistaient à cette réunion des responsables de la gendarmerie, des services sociaux, de la sous-préfecture, de CCAS (centres communaux d'action sociale), de centres hospitaliers, des travailleurs sociaux, des élus.

Publié dans Société

Commenter cet article