Relaxe à Compiègne et Poitiers, Victoire contre la volonté de pénalisation de l'action citoyenne

Publié le par Jean Luc Guerbois

Ce matin, le tribunal de Compiègne a prononcé la relaxe de Xavier Mathieu, syndicaliste de Continental qui refusait de voir son ADN prélevé suite à une action syndicale. La justice a reconnu que cette demande était disproportionnée. Aujourd’hui plus d'1,2 millions de personnes ont leur ADN fiché, dont plus des trois quarts n'ont jamais été condamnées.

Cet après midi, le tribunal de Poitiers a relaxé les huit faucheurs volontaires, dont l'eurodéputé José Bové et le Vice-Président EELV de la région Basse-Normandie, François Dufour, poursuivis pour avoir détruit deux parcelles de maïs OGM Monsanto. Le texte utilisé par le parquet pour engager les poursuites ne correspondait pas aux faits incriminés.

Ces deux jugements, basés sur des incriminations récemment créées, sont des camouflets pour un gouvernement qui n'a cessé d'accumuler les lois répressives depuis neuf ans. Les luttes politiques et syndicales ne doivent pas être pénalisées.

Publié dans Justice

Commenter cet article