Risques sanitaires en bio: l'ANSES stoppe les allégations mensongères

Publié le par Jean Luc Guerbois

PaysageL’ANSES (Agence nationale de sécurité alimentaire) par la voix de Marie-Christine Favrot, directrice de l’évaluation des risques nutritionnels et sanitaires, a publiquement rappelé le 29 juin lors du colloque "oui au bio dans ma cantine" organisé par le WWF à l'Assemblée nationale que la production biologique ne constitue pas de risque de contamination biologique (bactérienne) supplémentaire au regard d’une production agricole conventionnelle, « contrairement à ce que disent certains ». Un communiqué paru le 29 juin sur le site de l’ANSES précise l’état des investigations en cours et distingue les événements du Nord de la France (steak hachés) et ceux de Bordeaux (graines germées).

Cette mise au point officielle et publique répond ainsi aux tentatives de polémiques déplacées et manipulatoires relayées parfois par la presse ces derniers jours. Ainsi, la référence d'une étude de 1996 du centre de contrôle des maladies infectieuses d'Atlanta (cité dans Tribune Wollman-Briat Libération 27 juin) montrant une sur-corrélation due à l'agriculture biologique s'est révélée être une source manipulée, le centre en question ayant dénié toute corrélation de ce type.

>> Pour visiter le site de l'ANSES : http://www.anses.fr/
>> Pour écouter l'intervention de Claude Aubert dans l'émission de France Culture (30 juin) "Du grain à moudre" : cliquez ici

 

(communiqué de la FNAB, source : http://www.fnab.org/index.php?option=com_content&view=article&id=210:agriculture-biologique-et-risques-sanitaires)

Publié dans Agriculture et eau

Commenter cet article