Solidarité et responsabilité

Publié le par Jean Luc Guerbois

sec.jpg

 

A la veille de la réunion du Comité de suivi sécheresse au ministère du 12 mai 2011, la situation est de plus en plus catastrophique pour les paysans.

 La Confédération paysanne y rappellera ses revendications principales :

  • Interdiction immédiate du broyage des pailles, facteur d’inflation du prix des fourrages.
  • Mise en place de contrats entre céréaliers et éleveurs pour que le marché de la paille soit organisé et moralisé.
  • Fixation d’un prix maximum de vente de fourrage qui s’impose à tous.
  • Possibilité d’achat de céréales au prix d’intervention à hauteur de 500 kg par UGB pour 60 UGB maximum par actif paysan.
  • Arrêt de la transformation des céréales en agro-carburants.
  • Suppression de l’obligation de l’utilisation du Gasoil Non Routier qui n’a aucun sens dans la situation tendue des marchés céréaliers actuellement.
  • Prise en charge du transport par l’Etat et (ou) des collectivités territoriales, la situation des éleveurs ne permet pas une augmentation des coûts de production


Une grande partie de ces mesures ne coûtent rien à la collectivité, la prévention et l’organisation permettront de sauver des paysans livrés à eux-mêmes.

Publié dans Agriculture et eau

Commenter cet article