Un décret sur les Organisations de Producteurs taillé sur mesure pour la FNPL

Publié le par Jean Luc Guerbois

vacheLe Ministère de l'Agriculture doit mettre en accord le droit français avec les directives issues du paquet lait européen. Il doit en effet définir la configuration des futures OP.

Plutôt que se contenter de définir des seuils minimum ou maximum de producteurs et de litrages, il aurait été plus judicieux d'en faire un outil de gestion des volumes. Une Association des Organisations de Producteurs nationale aurait été un atout pour les producteurs, si elle avait eu pour mission de négocier la totalité du lait produit par l'ensemble des acheteurs : les producteurs de lait auraient ainsi pu agir sur les volumes.

Le ministère reste dans sa logique ultra libérale et privilégie clairement les intérêts du marché plutôt que ceux des paysans

La Confédération paysanne est excédée par l'assujettissement des autorités publiques aux pressions de la FNSEA. Après avoir refusé l'ouverture du collège des producteurs de l'interprofession à la pluralité syndicale, la FNPL veut reprendre la gestion de la filière sous couvert d'OP officiellement Asyndicales.

Le décret OP est taillé sur mesure pour conforter son hégémonie et va instaurer des cotisations supplémentaires prélevées sur les paysans pour une efficacité très limitée.

 

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne : http://www.confederationpaysanne.fr/decret-organisations-producteu-taille-mesure_375-actu_2014.php

Publié dans Agriculture et eau

Commenter cet article