Brice Hortefeux récidive... encore et encore … et jusqu’à quand ?

Publié le par Jean Luc Guerbois

Brice Hortefeux se croirait-t-il au dessus des lois ? Seul ministre encore en exercice à avoir été condamné pour injure raciale, M. Hortefeux a violé une nouvelle fois la séparation des pouvoirs, ignoré l'indépendance de la justice et incité des policiers à la délinquance.

Europe écologie – Les Verts condamne très fermement les propos «confirmés, revendiqués et assumés » du ministre de l'Intérieur qui s'en est pris à la décision des juges du tribunal de Bobigny de condamner sept policiers à des peines allant jusqu'à un an d'emprisonnement ferme. Nous rappelons que la personne incriminée à tort par les policiers risquait, elle, une condamnation à perpétuité...

Une nouvelle fois, Brice Hortefeux a violé la séparation des pouvoirs et l'indépendance de la justice garantis par la Constitution de la Vème République. Il a publiquement désavoué les juges du tribunal de Bobigny en jetant un discrédit inquiétant sur le fonctionnement de la justice. Cet acte doit être sévèrement condamné par le Conseil constitutionnel et le Président de la République, tous les deux garants du respect de l'ordre constitutionnel en France.

Se croyant au dessus des lois, le ministre de l'Intérieur fait également un acte schizophrène puisqu'il va à l'encontre de la volonté du gouvernement de punir d'un emprisonnement d'au moins 6 mois les personnes reconnues coupables d'atteinte à l'intégrité physique d'autrui, peine que le gouvernement a introduit dans le projet de loi Loppsi 2 actuellement en discussion au Parlement. En soutenant les manifestations des policiers, M. Hortefeux a aussi incité les forces de l'ordre au désordre, fait rarissime et irresponsable.

Europe écologie – Les Verts juge inadmissible cette nouvelle atteinte à la séparation des pouvoirs orchestrée par un ministre de Sarkozy. Nous demandons la démission de Brice Hortefeux et la mise en place d'un contrôle constitutionnel et parlementaire élargi sur les activités et les prises de position des membres du gouvernement.

Publié dans Justice

Commenter cet article