Forêt de Khimki (Russie) : EELV demande aux autorités russes de revenir sur une décision désastreuse

Publié le par Jean Luc Guerbois

La commission spéciale du gouvernement russe vient d'annoncer que l'autoroute Moscou – St. Pétresbourg sera construite au détriment de la forêt de Khimki. Europe écologie – Les Verts demande aux autorités russes de revenir sur cette décision et appelle l'entreprise Vinci à sortir du projet.


Malgré plusieurs années de batailles mêlant manifestations d'écologistes et d'habitants locaux, concerts de soutien réunissant plusieurs milliers de personnes et pétitions massivement signées, la commission du gouvernement russe, présidée par M. Ivanov, vient d'annoncer la poursuite de la construction de l'autoroute. Suite à cette désastreuse décision, près d'un milliers d'hectares de biodiversité unique seront détruits, et la précieuse ceinture verte de Moscou de nouveau fortement réduite.

Durant les six derniers mois, la forêt de Khimki est devenue le théâtre de nombreuses violences, parmi lesquelles des agressions contre des écologistes et des journalistes. La presse russe et les militants estiment entre-autre que le passage à tabac d'Oleg Kachine, correspondant du quotidien Kommersant, le 6 novembre dernier est lié à la construction de l'autoroute à travers la forêt de Khimki. Également, plusieurs interrogations subsistent quant à la participation à ce projet du groupe français Vinci, alors les questions de corruptibilité ont été plusieurs fois soulevées notamment par l'ONG Transparency International.

Le président russe, Dimitri Medvedev, avait lui même suspendu le projet le 26 août dernier afin de mener une « concertation populaire ». Aujourd'hui toutes les ONG constatent que cette concertation n'a pas eu lieu. Les auditions menées par la Chambre civile de la fédération n'ont pas donné de suites et les écologistes, ONG et habitants locaux ont été écartés des travaux de la commission spéciale du gouvernement. La décision de poursuivre le chantier a donc été prise dans un huit-clos et uniquement par des parties intéressées par la construction de l'autoroute.

Europe écologie – Les Verts dénonce ce passage en force anti-démocratique et demande au gouvernement russe de revenir sur cette désastreuse décision, tant qu'il est encore temps. Nous appelons également le groupe français Vinci à se retirer de ce projet hautement contestable et qui ne respecte pas les normes écologiques et démocratiques européennes.

 

Publié dans Monde

Commenter cet article