Historique : pour la première fois une députée Verte élue au Parlement canadien !

Publié le par Jean Luc Guerbois

canada.jpg

 

Europe Ecologie Les Verts adresse ses plus chaleureuses félicitations au Parti Vert canadien, et à Elizabeth May, son leader depuis 2006, qui vient d’être élue, lors des élections législatives du 2 mai, députée dans la circonscription de Saanich-Gulf Islands, détenue depuis 1993 par les conservateurs.

C’est un exploit historique dans le contexte du mode de scrutin uninominal à un tour en vigueur au Canada, où le candidat arrivé en tête l'emporte, ce qui favorise outrageusement les grands partis traditionnels au détriment des nouveaux. Ainsi, lors des précédentes élections de 2008, le bloc Québécois avait-il obtenu 49 sièges avec 1,3 millions de voix et les Verts zéro siège avec près d’un million de voix.

Le scrutin a été marqué par le succès des conservateurs qui disposent désormais de la majorité absolue, d’une forte poussée de la gauche (New Democratic Party) et par l’effondrement du Bloc Québecois qui perd 43 de ses 47 sièges.

L'élection d’Elizabeth May est une étape symbolique pour le Parti Vert Canadien qui malgré le système électoral, le système de financement des partis et le système d'accession aux débats télévisés éminemment favorables aux grands partis, continue une progression impressionnante : en 2000 il n’avait obtenu que 0,8 % des voix, n'étant présent que dans 111 des 301 circonscriptions ; en 2004 il avait obtenu 4,31 %, étant pour la première fois présent dans toutes les circonscriptions ; en 2006, 4,49 % des voix ; et 6,80 % lors des élections de 2008 où déjà Elizabeth May avait obtenu 32 % des voix dans sa circonscription.

Ce succès est à mettre en relation avec les élections non moins historiques, en 2010, d'un premier député Vert dans deux autres pays subissant le mode de scrutin uninominal à un tour : en Australie, les Verts ont obtenu leur premier et unique député, Adam Bandt, arrivé en tête dans une circonscription de Melbourne, avec une moyenne nationale de plus de 11 %. ! Et nul n'a oublié l'élection de la première députée Verte anglaise, Caroline Lucas, arrivée en tête dans sa circonscription de Brighton Pavilion. La voie leur avait été ouverte dès 1999 par une Verte de Nouvelle-Zélande, Jeannette Fitzsimons, élue au Parlement pour être arrivée en tête dans sa circonscription de Coromandel.

Même dans les pays au mode de scrutin le plus défavorable qui soit, les Verts manifestent de plus en plus leur force, leur implantation et peuvent faire entendre désormais au Parlement la pertinence de leurs idées. Notamment en faveur d’un mode de scrutin à la proportionnelle!

Publié dans Monde

Commenter cet article